Presse

Toulouse, un alchimiste du bijou

Gabriel Joaillier dans ladepeche.fr

Durant des années, il a côtoyé les «grands» de ce monde dans son atelier de la place Vendôme à Paris : «Cartier, Chaumet, Dior, Van Clef & Arpels ».

Pour des raisons familiales, cet artisan s’est installé à Toulouse et a ouvert en étage, son atelier où il conçoit, tout en gardant sa clientèle parisienne, de véritables merveilles sur mesure. «Je veux mettre au service du particulier mon savoir. Selon le budget de chacun, je transforme le bijou, le fais évoluer. Je le rends «émotionnel», en fonction des événements de la vie». Et cela en faisant participer le client qui devient acteur de cette alchimie. Ce métier «noble» lui a ouvert les portes de la création et de la beauté, «à l’âge de 15 ans, j’étais très manuel. Je me suis donc orienté vers la bijouterie. Après avoir grimpé tous les échelons, d’apprenti, je suis devenu joaillier». Dans son atelier toulousain, on retrouve Samuel entouré de drôles de machines où s’entassent chalumeau, pinces, limes sur des établis en bois où quatre générations de joailliers ont œuvré et transmis les secrets d’un savoir.


ladepeche.fr – octobre 2019